La Naissance Lotus... vous connaissez?

Publié le 22 Mai 2013

Qu'est ce qu'une Naissance Lotus?

Le principe est simple... Un bébé lotus, c’est un nouveau-né encore relié au placenta par le cordon ombilical. Plutôt que de le couper à la naissance, certaines mères choisissent de le laisser se détacher seul.

Mais finalement... Cette pratique apporte-t-elle vraiment un bénéfice à l’enfant ? Ou est-elle dangereuse ?

Ne pas couper le cordon immédiatement à la naissance peut être bénéfique pour les prématurés. Cela oblige le sang à descendre du placenta. Et pour des nouveau-nés qui sont en déperdition d’hémoglobine et ont un nombre de globules rouges réduit, cela peut éviter la transfusion.

Attention toutefois : le bébé qui vient de naître et dont on ne coupe pas le cordon ne doit pas être placé dans les bras de sa mère mais au niveau de sa vulve. En effet, suivant un principe de vases communicants, si on met le nourrisson plus haut que sa mère, au contact de sa poitrine, le sang descendra de l’enfant et reviendra dans le corps de la mère. En revanche, s’il est placé bas, par effet de pesanteur, le sang du placenta descendra jusque dans l’organisme du nouveau-né.

Garder le cordon ne va pas booster l’immunité du bébé

Néanmoins, alors que c’est une tendance qui commence à se dessiner chez les nouvelles accouchées, il n’y a aucune preuve scientifique que de ne pas couper le cordon à la naissance soit bénéfique pour les enfants à terme. Déjà, parce que laisser l’enfant, une fois né, être relié au placenta n’a pas de sens : le cordon et le placenta sont deux récipients sans interaction l’une avec l’autre, ce sont juste des organes permettant le transfert entre la maman et le bébé pendant la grossesse.

D’autres vont affirmer que cela permettra à l’enfant de développer son système immunitaire. Et qu’il en a grand besoin, lui dont les organes se retrouvent pour la première fois en contact avec un environnement extérieur. Mais laisser le sang du cordon descendre du placenta ne va pas booster l’immunité du bébé. Et au contraire, le système immunitaire est stimulé par le contact avec les bactéries.

On constate ainsi que les enfants nés par voie basse vont développer plus rapidement un microbiome intestinal (colonisation bactérienne dans le tube digestif permettant de se défendre contre les bactéries pathogènes) proche de celui de l’adulte que ceux nés par césarienne. La différence est que les premiers ont été en contact avec des bactéries d’origine vaginale tandis que les seconds ont été en contact avec des bactéries cutanées. Rien à voir avec le cordon !

Ne pas couper le cordon semble donc être une réponse, inadaptée à mon sens, à la médicalisation importante de la grossesse et de l’accouchement de la part de femmes qui souhaitent une prise en charge physiologique. Il en va de même des mères qui veulent manger le placenta alors qu’il n’y a pas plus de vitamines dans cet organe que dans le foie et que ses propriétés nutritionnelles ne sont pas exceptionnelles. Le placenta est plus un grigri qu’autre chose !

Plutôt qu’une naissance lotus, un don de sang du cordon

Ce qui m’ennuie davantage avec cette pratique de l’accouchement lotus, c’est qu’elle empêche le prélèvement et le don de sang de cordon. En effet, le sang du cordon ombilical contient des cellules souches, proches de celles de la moelle osseuse, que l’on utilise pour greffer des enfants atteints de leucémie ou d’autres maladies du sang.

Pour recueillir et stocker ce sang de cordon, il faut couper le cordon le plus proche possible du ventre du bébé et en prélever le maximum (sans évidemment prendre du sang au bébé lui-même) avant que le placenta se décolle et soit expulsé. C’est ensuite qu’on peut procéder au prélèvement. Or, sur 1.000 prélèvements, seuls 300 à 400 sont utilisables, soit parce que la quantité n’est pas suffisante, soit parce qu’il n’y a pas assez de cellules souches…

Plus on augmente le nombre de prélèvements, plus on trouvera des donneurs compatibles. Le don de sang de cordon est un geste altruiste, proposées par quelques maternités.

Donner le sang du cordon a des bénéfices largement supérieurs à ceux d’une naissance lotus. Prendre conscience que l’on peut sauver une vie par ce don de sang du cordon, qui n’est pas spécialement utile au nouveau-né, découragera peut-être les mères à suivre cet engouement.

Article proposé par Justine la fée K-linoo.

http://klinoo-bebe.overblog.com/justine-la-f%C3%A9e-k-linoo-d%C3%A9voile-tout

La naissance lotus

La naissance lotus

Rédigé par Justine la fée www.k-linoo.com

Publié dans #grossesse

Commenter cet article